Reference : 35010
  • Impressions anciences XVème-XVIème siècle
  • Médecine et Pharmacie
  • Poésie

L’Art de conserver sa santé, composé par l’Ecole de Salerne, avec la traduction en vers françois par Mr. B.L.M. [Bruzen de la Martinière].

250
Edition
Paris: Pierre-Alexandre Le Prieur, In-12;
Pagination
xxxvii (Epistre, Préface, Discours sur l’Ecole), 77p., [10p. Errata, Table, Approbation, Privilège]; petits bandeaux décoratifs à chaque page.
Binding
Reliure d’époque en veau glacé moucheté, dos à nerfs orné, pièce de titre en maroquin rouge, gardes marbrées, coupes ornées, tranches rouges. Très bel exemplaire.
L’école de médecine de Salerne, germe des facultés de médecine européennes, fut créée au onzième siècle. Elle s’intéressa particulièrement aux effets des aliments sur la santé et publia de nombreux textes concernant l’hygiène et les “régimes de santé”. Le texte original consiste en une série de préceptes en vers latins, qui sont imprimés en italique en tête des chapitres. Le traducteur a essayé “de tenir un certain milieu entre le triste et le boufon”. Au hasard des chapitres: utilité de se laver souvent les mains - ne pas trop boire d’eau dans le repas - remède pour ceux qui ont trop bu de vin au souper - des viandes mélancoliques - “Prenez jus de Cresson - Frottez-en vos cheveux, Ce remède les rend plus fort & plus nombreux” - “Après la veine ouverte, il faut, s’il est possible / Six heures résister aux charmes du sommeil / Ses vapeurs agissant sur le corps trop sensible / Pourraient bien attirer un funeste réveil.” Avec l’ex libris manuscrit de L.H.G. Dupetit-Thouars (1724-1794), qui fut lieutenant et commandant des ville et château de Saumur à partir de 1754.