Reference : 26155
  • Religions

Traité des annates,

où l’on examine aussi si les Secrétaires des Evêques & des autres Collateurs de Bénéfices, peuvent sans Simonie, exiger pour leurs Expéditions, au de-là de ce que les Loix Canoniques leur permettent de recevoir pour leur travail.
150
Edition
Amsterdam [Rouen]: Aux dépens de la Compagnie, Première édition, in-12;
Pagination
[iv], 275p., [1p.Table].
Binding
Reliure d’époque en veau moucheté, dos à nerfs finement orné, gardes marbrées, coupes ornées, tranches rouges, ex-libris héraldique non identifié. Coiffe et coins restaurés, mais un bon exemplaire.
Ouvrage qui aborde l’épineux problème de la rémunération des actes administratifs de l’Eglise et de la perception des bénéfices ecclésiastiques; les annates étant les redevances payées d’avance au Saint-Siège par les titulaires de bénéfices ecclésiastiques au moment de leur nomination. Rare traité qui témoigne des rapports ambigus entre l’Eglise et l’argent sous l’ancien régime. Barbier IV, 773 (qui donne par erreur la date de 1712). Quérard I, 278.