Référence : 94170
  • Anthropologie
  • Voyages Océanie

La Nouvelle-Guinée. Ce que j’y ai fait, ce que j’y ai vu.

Ouvrage traduit de l’Anglais avec l’autorisation de l’auteur par Frédéric Bernard.
120
Édition
Paris: Librairie Hachette, Première édition française, in-8;
Pagination
viii, 376p.; 1 carte dépliante, carte et nombreuses illustrations dans le texte, parfois à pleine page.
Reliure
Reliure d’époque en demi-chagrin brun, dos à nerfs orné, plats et gardes marbrés. Quelques minimes rousseurs, mais un très bon exemplaire.
Une traduction résumée de l’édition anglaise publiée en 1880. Un véritable livre d’aventures vécues, où nous suivons l’italien Luigi Mario d’Albertis durant cinq expéditions en Nouvelle-Guinée de 1871 à 1877, en particulier le long de la rivière Fly. Le but principal d’Albertis était la collection d'objets ethnologiques et de spécimens d’histoire naturelle, en vue de les vendre à son retour. Ses méthodes étaient pour le moins expéditives: utilisation d’armes à feu pour intimider les indigènes, vol d’objets sacrés, pêche à la dynamite …