Référence : 94036
  • Anthropologie
  • Voyages Afrique

Relation d’un voyage d’exploration au nord-est de la colonie du Cap de Bonne-Espérance, entrepris dans les mois de mars, avril et mai 1836,

écrite par Thomas Arbousset. Publié par le Comité de la Société des Missions évangéliques de Paris chez les peuples non chrétiens.
550
Édition
Paris: Arthus Bertrand, L.-R. Delay, Maison des missions évangéliques, Edition originale, in-8;
Pagination
lx, [ii], 620p., les pages 66 à 79 sont reliées dans le désordre, mais l’ouvrage est bien complet; carte dépliante en frontispice, et 11 lithographies teintées par Paul Petit.
Reliure
Reliure d’époque en demi-basane aubergine, dos lisse orné, plats marbrés. Dos passé au brun, rousseurs habituelles, mais un bon exemplaire.
Les missionnaires protestants Thomas Arbousset et François Daumas, partis au Cap à la découverte des peuples inconnus, s’y fixèrent tous les deux. Arbousset s’y maria en 1837 et eut neuf enfants avant la mort de son épouse dans le naufrage du Aberconway en 1860. Les peuplades rencontrées comprennent les Marimos - tribu cannibale chez qui nos voyageurs arrivent non sans anxiété, les Mossouto, les Koranas, les Matébélé… ainsi que les Bastaards, “nés du commerce des Hollandais avec les Hottentotes”. Les lithographies illustrent des membres de ces tribus et une explication des dessins à la fin de l’ouvrage décrit leur habillement et leurs accessoires.