Référence : 93001
  • Géologie - Mines

Traité de Géognosie, ou exposé des connaissances actuelles sur la constitution physique et minérale du globe terrestre.

550
Édition
Paris: F. G. Levrault, Seconde édition 3 vols. in-8;
Pagination
T.I: xlvii, 524p. [1p. table]; tableau dépliant et 1 planche dépliante aquarellée; T.II: vii, 649p. [1p. table des planches]; 8 pl. dépliantes (Cirque de Gavarnie, Mont Blanc, Mine de houille de Treuil, coupes). T.III: [iv], 671p. [1p. table]; 7 pl. dépliantes (carte des éruptions de l'Etna, vue des monts Dôme, Vésuve, coupes)
Reliure
Joli cartonnage bradel d’époque en papier peigné dans des tons vert et rose, pièces de titre et de tomaison en chagrin rouge vif. Quelques rousseurs sans gravité, quelques cahiers roussis au troisième volume, mais généralement un bel exemplaire.
Elève de Werner qui peut être considéré comme le fondateur de la géologie, D'Aubuisson introduisit cette science nouvelle en France et publia la première édition du Traité de Géognosie en 1819 (en 2 volumes). Le développement rapide de cette discipline amena la préparation d'une seconde édition, dont le premier volume fut publié en 1828. Sous la pression de ses activités multiples, D'Aubuisson confia la publication des volumes suivants à Burat, premier professeur de géologie et d'exploitation des mines à l'Ecole Centrale, qui modernisa et développa les idées de Werner. Cette seconde édition, illustrée de jolies planches dépliantes, doit donc être considérée comme un ouvrage nouveau, particulièrement au chapitre des dépôts métallifères.